Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)

Le "je" est fatigué
Le "je" est fatigué
Elle l'a trop utilisé
Des "je" les uns dernière les autres, des "je" pour se définir, se comprendre

***

Elle est de mauvaise humeur ce matin c'est la deuxième fois il lui fait remarquer

Il pleut on dirait que le monde entier veut la mouiller

Il y a du vent

Elle veut voir son frère

"On mange ensemble ?"

Oui

Cool

Où ça au fait ?

N'importe

Pour lui aussi c'est une sale journée il est triste elle voit

Ils savent pas se parler

Il lui donne la moitié de son sandwich il a pu faim

Sa main qu'elle frôle elle l'a fait exprès

L'affection qu'elle sait pas comment donner

Elle sourit

Elle lui parle des chats de leur enfance tu te souviens

Il se souvient bien

Il raconte quand ils s'amusaient à torturer le chat

Elle se souvient oui elle l'enfermait dans le coffre à jouet le pauvre il revenait toujours pour faire des câlins

Sa grosse peluche vivante son doudou

Ils sourient

Elle veut pas qu'il soit triste c'est son frère

Leur mère a tué son chat il doit l'euthanasier il a pas d'autre choix

Il aime tellement les chats c'est comme ça depuis toujours dans sa chambre toujours des caresses pour le chat

Il dit "j'aurais jamais du lui confier c'est ma faute"

Elle savait

C'est pas le premier chat qu'elle casse elle ne s'aveugle plus

Faut pas qu'il soit triste

Elle lui parle de son fils

Il sourit

Il lui raconte comment il se met debout accroché au barreaux du lit

Il dit qu'il bavarde tout le temps on comprend rien

Elle compte que mercredi il aura 9 mois

Oui

Faut pas qu'il soit triste elle l'aime trop son frère

Elle allait le voir tous les jours à l'hôpital

Quand elle y allait pas ça la rongeait les autres comprenaient pas

"Lâche-le un peu ton frère"

Il se lève

Elle aussi

Ses yeux

Ils sont pas très bavards mais les yeux

Il lui dit un truc gentil il est heureux de la voir

Dans le métro elle sourit bêtement elle est pu de mauvaise humeur

Elle a vu son frère


***


Le "je" est fatigué
Elle l'utilise tellement
Elle se trompe souvent de mots, elle s'en rend pas compte, elle sait pas entendre quand c'est faux
Elle est tellement mal placée pour parler d'elle


***


Elle est tendue elle chante trop haut

Un tout petit peu trop haut mais c'est faux

Le prof de chant lui touche les épaules c'est tout dur

Elle est trop tendue tout le temps il faut qu'elle respire

Se calmer

"Une grande batailleuse" dit le psy

Il faut qu'elle arrête qu'elle trouve la paix

Comme dans ce rêve

Son petit frère il est bébé il tombe dans la mer

Il sait pas nager il va mourir la mer est sans fond

Elle plonge dans l'eau

"Dans la MER !"

Oui dans la mer

Elle plonge il va mourir sinon

Elle arrive à l'attraper à freiner sa descente

Elle le tient fort et elle nage vers le haut mais c'est dur

Il est lourd très lourd il l'aide pas

Elle manque d'air

Mais si elle le lâche c'est fini

La surface est loin

Elle nage elle nage vers le haut

Elle y arrive

Elle est épuisée

Elle voit son petit frère qui retourne vers la mer à nouveau et qui tombe encore

Elle panique elle en revient pas

Replonge

Elle le re-sauve

A bout de souffle

Il retombe encore elle en peut plus

Elle se réveille en sursaut

Elle aurait pas pu replonger

"Oui s'il y retourne toujours il vaut peut-être mieux arrêter"

Ils rient

Elle rit avec les yeux mouillés

Elle a compris


***


Elle a croisé son père dans la rue

Elle a fait semblant de pas l'avoir vu

C'est trop tôt

Trop de colère encore

Elle est triste elle veut son lit sa mamie elle veut voir personne d'autre elle veut se cacher

Chez elle il fait chaud il fait doux c'est son île

Son grand-père chaque jour il notait tout dans des carnets

Petite elle pensait qu'il était écrivain

Elle a ouvert les carnets pour la première fois

Savoir

Savoir ce qui s'est passé quand elle était petite elle se souvient mal

Pourquoi c'est pas son père qui l'emmenait à l'école il était où lui

Elle comprend pas

Dans les carnets du grand-père elle est partout

Un dessin d'elle quand elle avait 5 ans

Son prénom sur une feuille qu'il a collé "Aphone apprend à écrire !"

Il notait tout il s'occupait bien d'elle

Ses grand-parents

"Mère disparue où ne sait où"

"Aphone malade fièvre"

"Pas de nouvelle du père"

Elle caresse les pages elle pleure un peu

Ca lui fait du bien

Sa grand-mère lui demande pourquoi elle lit tout ça

Elle en a besoin


***


Comment parler de soi
Comment dire
Sans se tromper
Je suis fatiguée
Fatiguée

Et je ne comprends toujours pas
Pourquoi un jour
Le psy m'a dit
"Vous écrirez un livre"
Comment il peut savoir et moi pas
Comment il fait
Il sait toujours
Mieux que moi

Je suis fatiguée d'écrire
Chercher les mots toujours essayer de comprendre être juste tout revivre

"J'en ai marre de toujours commencer des relations sans jamais les finir"

"Au contraire vous les finissez toujours"

Je souris

Je me suis encore emmêlée dans mes mots

J'en ai marre de me tromper

Dire des bêtises croire à des histoires des trucs qu'existent pas ("mais si ça existe pour vous") faire naitre des personnages qui disparaissent des prénoms qui s'accumulent et s'oublient

Et l'amour ???

J'ai fait une rencontre il est beau il est tellement beau mais pourquoi en parler je le connais à peine ça va encore faire comme les autres je vais avoir peur je vais dire stop me rendre compte qu'en fait ça n'ira pas je suis si prévisible

J'en ai tellement marre

De mon "je"

Fatigué




Mais j'veux y croire pourtant






(Les deux versions sont belles ... c'est Björk hein)



Ecrit par Aphone, le Mardi 9 Novembre 2010, 17:08 dans la rubrique journal.

Commentaires :

MangakaDine
09-11-10 à 17:44

C'est beau.
Toutes ces phrases à la ligne. Eloignées par des espaces.

Peut-être que c'est ça chez toi. Que tu prends trop d'espaces entre les lignes, après chaque pensée, la respirer, et avoir déjà eu le temps de la retourner dix fois avant même de la vivre. Mais c'est beau. Ca me fait me dire que le jour où tous tes trous d'air se colleront à une envie, une réalité à réaliser, y'aura de l'oxygène partout dans tes poumons, dans tes pores, ce ne sera plus vraiment des trous, des espaces, ce sera de l'air devenu plus solide que n'importe quel rocher et t'auras du souffle pour vivre bien sept vies d'affilées. Ou au moins celle là plus que pleinement.

J't'embrasse.

 
aphone
15-11-10 à 01:23

Re:

Tu as totalement raison. Chaque phrase me fatigue. Ecrire à la première personne me fatigue, je le fais depuis longtemps et parfois j'ai envie de tout autre chose, parler de quelqu'un d'autre, penser à d'autres choses qu'à mes évènements. Mais ça ne dure pas très longtemps.
Merci beaucoup ça m'a remonté le moral de lire ton com. Le jour où j'ai posté ça j'étais po dans mon assiête mais depuis ça va, j'ai fait des bisous pendant 5 jours =)
J't'embrasse fort fort (come to paris)

 
Deliriumtresmince
09-11-10 à 18:15

Je reste sans mots pour te dire que ça me scotche le cerveau, sans voix, y a même pas besoin d'ouvrir les yeux, tout est écrit en transparent. En transe, peut-être, aussi.


Ps : Ton psy a raison, pour le livre. ;)

 
aphone
15-11-10 à 01:37

Re:

Je ne peux dire que "merci"
Mais merci beaucoup !

 
Un W d'outre tombe.
09-11-10 à 21:58

J'aime bien le titre.

http://www.youtube.com/watch?v=wT8D59Uhiss


 
Annah
11-11-10 à 16:10

Re:

En tout cas, c'est courageux de ta part de te faire face et de vouloir continuellement t'améliorer. Tu vis des moments difficiles mais c'est pour mieux évoluer. Bon courage, profites des bons moments ! ;)


 
aphone
15-11-10 à 01:41

Re:

Annah :
En fait oui je suis fatiguée de faire face et toujours faire des efforts, il parait que je bataille trop. Alors j'suis crevée j'avoue et parfois écrire est d'une extrème fatigue. Mais ça va je ne vis pas des moments difficiles ou du moins je les contourne un peu plus qu'avant je crois. Y'a de l'évolution =)
Merci toi aussi profite bien de tes instants

 
aphone
15-11-10 à 01:38

Re:

Ouai j'aime bien aussi
=)
Merci pour la façon jazzy
=))
Et le passage
=)))

 
titegreuet
30-11-10 à 14:05

Les autres ont raison. Le livre serait magnifique, tu es un modèle de force. Ca me rend un peu triste, tes mots mélancolique. Garde courage, Aphone. Tu es assez forte pour faire face. <3

 
adulescent
13-12-10 à 13:36

Bonjour....

Je passe par là.
Je passe par hasard.
Je te lis.
J'ai l'impression de me lire.
J'ai vecu tout cela.
Et puis j'ai arrété de "m'en faire".
Enfin.....je crois que j'ai arrété....

Ton article laisse deviner plein d'espoir, c'est ça qui est formidable.
Bon courage ;-)


 
MangakaDine
28-03-11 à 15:18

Et la lumière fut.