Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
Soutenez le Secours populaire
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)

Matin héroique
Se lever à 7h le lundi, je comprends pas.
Là bon ça va encore, il fait doux, on voit que le soleil ne va pas tarder à s'lever aussi, on se sent moins seul.
Mais comment j'vais faire quand on sera en décembre, quand il fera nuit noire et qu'une petite pluie bien fraiche essayera des percer mon écharpe ??!

J'essaye de ne pas y penser.
Ou plutôt, j'essaye d'envisager les lundis matins comme des défis personnels, une preuve de plus que je suis la plus forte de l'univers.

Du moins c'est ce que j'essayais de me dire ce matin sur mes rollers, alors que mes yeux se refermaient tout seul et que je tentais de ne pas me faire écraser par les voitures.
Faudrait pas qui m'arrive un malheur juste pour un simple petit cours d'italien.

Non parce que pour me rendre à la fac je dois rentrer dans Paris.
C'est à dire passer le périphérique.
(Enfin sur le pont au dessus quoi, là où y'a un grand carrefour).
Et cet endroit, on dirait un concentré de toute la violence du monde.
Bref.
Moi j'essaye juste de rester vivante.

8h10, j'arrive à la fac.
Toute rouge et pas beaucoup plus réveillée qu'avant, j'enlève mes rollers, je reprends mon souffle avant la monter des 3 étages.
(kicékadikejfaisaipadsport ???)
Je trouve la salle et je m'assois.

Et là, c'est le drame.
Constat : la prof est over-méga-nulle.
Elle passe la moitié de son cours à essayer de faire marcher un ordinateur pour nous montrer des photos de Ferrari sur Google image.
A ce prix là, j'étais mieux dans mon lit.

Je baille pendant 1h30, totalement désespérée.
J'arrive même pas à relativiser.
Pourquoi les cours de langue sont-ils aussi chiants ???
Non mais c'est une vraie question.

Quand j'y repense, déjà en CE2 j'avais un peu d'anglais, et j'me souviens qu'on chantait une chanson, les paroles c'était :
"Stand up, sit down, stand up, sit down" avec une marionnette en forme de poubelle.
Et la prof qui nous faisait nous lever et nous assoir en rythme.
Je n'arrivais pas à comprendre pourquoi.

Bon ok, le fait est que j'm'en rappelle.
Je sais dire "assis" et "debout" en anglais.
Vite, un billet pour Londres !

Non mais franchement.
C'est que ça évolue pas avec les années en plus.
Quand je suis arrivée au lycée, au premier cours d'anglais, la prof voulait qu'on révise nos bases.
Elle a donc fait un cours sur "hello my name is Robbert, and you ?"
J'ai cru que j'avais fait 4 ans d'anglais pour rien.

Les cours d'espagnol, n'en parlons pas.
On faisait que d'écouter du Mano Chao et regarder des Almodovar.
Ca jusqu'au BAC (cinq loooooooongues années).

Et bah les cours d'italiens, c'est pareil.
On parle de Berlusconi (on fait des petites blagues sur Carla quand même), de la mode et des Ferraris.
Le bonheur.
(J'exagère à peine)

9h30, c'est fini.
Je dois attendre le prochain cours de 11h.
Merveilleux.
Je m'assois dans un couloir où y'a pas trop de monde et je lis.

Vers 10h, je reçois un texto de Mél, la petite au tee-shirt rayé.
sourire.

La vieille je m'étais finalement décidée à lui écrire un texto.
"Salut Mél c'est Aphone, tu as passé une bonne fin de soirée ?"
Elle avait répondu presque aussitôt, me posant toute sorte de question comme "Tu fais quoi dans la vie ?"
C'était drôle.
J'aime bien ce côté "rencontre inversée", d'abord on s'embrasse, après on discute.
Même si c'est mieux dans l'autre sens hein.

J'apprends qu'elle est en fac de cinéma.
Dans la fac où je suis allée voir les horaires de mon prof blond mercredi dernier (haha ...).
Donc pas loin.
Elle n'a pas l'air bête du tout.
Plutôt intelligente même.
Et apparemment je lui plais.

On s'écrit encore plusieurs textos.
On fait connaissance.
Elle aussi, elle se lève à 8h le lundi matin.
Et elle fais du roller.
Je me sens moins seule.

Au cours suivant il y a la jolie rousse, on s'assoit l'une à côté de l'autre encore.
J'sais pas trop quoi penser d'elle, je reste distante.

Dans le cours suivant, y'a un garçon que j'aime bien.
Lui, il est trop cool.
Un peu à l'ouest, avec une touffe de cheveux noirs, des yeux rieurs, et plein de douceur.
Il était déjà avec moi en cours l'an dernier, on commence à bien rigoler ensemble.
Il dit que je souris tout le temps.

Le cours débute, et moi je me sens super crevée d'un coup.
Alors je lui fais plein de remarques débiles et pas fines du tout sur ce que dit la prof pour pas m'endormir.

La prof : blabla et dans le recueil de poèmes qui s'appelle Antérotique ...
Moi : ... mhhhh c'est sessouel !

La prof : blabla Du bellay voulait changer les rapports entre le poète et le roi, les approfondir ...
Moi : ... mhhhh petit pervers !

La prof : blabla et il voulait que les poètes soient des gens vertueux, sans aucune vie amoureuse ...
Moi : ... pas d'quèquète pour les poètes !?

La prof : blabla et la métaphore de la digestion qui consiste à ingérer, puis à digérer un poème ...
Moi : ... et ensuite, le poème, ON EN FAIT CACA !

Bref.
Je craque.
Heureusement, le cours se termine et je peux cesser de me concentrer sur la prise de note.

Le soir, il y a mon cours de chant.
Mon prof québécois est super content de moi, même qu'il me tape dans la main comme si on était une équipe de vainqueurs.
J'adore quand il est fier de moi.
Ca me rend heureuse au moins pour toute la soirée.

Et je rentre avec un immense sur le visage.

Avec Mél on a pas cessé de s'envoyer de textos depuis le matin.
Elle veut me revoir, elle me propose qu'on aille au cinéma, ou dans un bar mercredi pour l'apéro d'une assoc' dont elle fait partie.
J'ai le trac.
En même temps j'ai envie.
Mais j'ai un souvenir flou d'elle, et on a tellement peu parlé samedi, si ça se trouve, on va pas du tout s'entendre.
Pour le moment elle me rend euphorique.

On arrête de s'écrire au moment où elle va se coucher.
Moi je n'ai pas du tout sommeil, une vraie pile électrique.
Trop de joie.
Je ne sais pas quoi penser.

Mardi, je me lève héroïquement à 9h pour aller à mon premier cours d'acrobatie.
Oui, j'ai la ferme attention d'apprendre à faire la roue.
Ainsi que des sauts périlleux comme Tombe Raideur (traumatisme des jeux vidéos durant l'enfance).

Pendant les 2h, je fais des trucs de dingue.
Comme de tenir à l'envers sur les bras d'une fille.
Ou faire un ATR et finir en galipette sur le sol (first time !)
Je suis trop fière de moi.
J'appréhende juste un peu les courbatures du lendemain.

Ca fait rire Mél.
Elle m'a écrit à midi pour savoir si j'avais réussi à faire la roue.

Je ne sais toujours pas quoi penser.
Je vais la revoir mercredi, dans le bar.

Et le prof blond ?
Il faut que je tourne la page.
Ca serait mieux pour mon moral, je pense.
Je verrai bien.

Mercredi midi, Léa fait son apparition dans mon cours de latin.
J'affiche un immense sourire en la regardant.
Elle me voit, me fait coucou de la main.
Léa.
Ma fascinante Léa.
J'étais triste de ne l'avoir dans aucun de mes cours.
Mais finalement elle s'était trompée d'horaire pour le cours de latin.
Elle vient s'assoir près de moi.
Léa.
Toujours aussi grande, avec ses longs cheveux qui lui tombent jusqu'en bas du dos, son petit nez de chatte, son air désabusé, ses grands yeux, sa voix grave. Et son intelligence !
Léa.
Hum.
Bref.

Je reste avec elle pendant le demi-heure qui suit.
Contente de pouvoir l'écouter parler.
Et puis on se quitte, elle a cours.

Je regarde mon portable.
Mél m'a écrit.
Savoir si je serai là ce soir.
J'ai le trac.
"Sois tranquille" me dit Tigroo.
Elle a raison.
Mais c'est dur, l'inconnu, c'est toujours un peu intimidant.

Et j'ai des courbatures partout à cause de mes acrobaties de la veille.
Ca m'apprendra à pas savoir faire la roue.
Et je suis crevée.
A force de me lever tôt et de m'endormir tard.
D'aller à la fac en roller chaque jour.
Je suis dans un drôle d'état.

Mais heureuse.

C'est le plus important.

Ecrit par Aphone, le Mercredi 6 Octobre 2010, 18:35 dans la rubrique journal.

Commentaires :

darkspike
07-10-10 à 12:00

Un long texte qui se lit toujours avec autant de délectation mais surtout ce dont j'ai envie de retenir de celui-ci ce sont les derniers mots : "Mais heureuse. C'est le plus important."

 
aphone
07-10-10 à 18:41

Re:

=)
Merci. Tu as toujours des mots gentils.

 
titegreuet
10-10-10 à 21:46

Ca fait du bien de savoir que tu es heureuse. =)
Bisous <3

 
aphone
11-10-10 à 01:53

Re:

=))

Ca fait du bien ton commentaire.
Des tonnes de bisous !