Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
Soutenez le Secours populaire
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)

Le temps des paquerettes

- Salut cochonne, c'est Mimie, je fais une petite fête ce soir, tu viens ?

Je voulais pas spécialement sortir, mais ça allait faire une semaine que je prenais plaisir à m'isoler dans ma chambre, sans aucun contact avec d'autres êtres humains.

- Ok Mimi, je peux ramener 2 personnes ?
- Pas de soucis, bon dépeche on t'attend
- Qui m'attend ?
- Bah nous, et pi un ami à moi qui est très trèèèès chauuuud, si tu vois ce que j'veux dire, il est très mignon et je lui ai dit que tu étais la femme idéale pour lui, alors ramène tes fesses !!
- Euh... oui oui ok j'arrive

Bon.
Comment lui faire comprendre que je n'ai aucune envie de coucher avec un parfait inconnu ce soir ?
C'est vrai, les gens prennent des habitudes, et Mimie a l'habitude de me voir flirter avec des inconnus sans relache, ce qui fait qu'elle va avoir du mal à comprendre que "sa cochonne préférée" ne soit plus d'humeur aussi cochonnesque qu'avant.

Je m'habille, j'oublie de manger, et je pars prendre mon bus.
On verra bien.

Je suis de super bonne humeur, je souris aux gens dans le métro, je ris toute seule.
Drôle d'euphorie.

Quand j'arrive, je balaie le salon du regard avec un grand sourire.
Des amis du lycée.

Je m'assois, sors mes bières, je souris à tous, ça fait longtemps qu'on s'est pas vu hein, tu deviens quoi, tu as quelqu'un en ce moment, t'es toujours en fac de bio, tu vis où maintenant, nan ça fait 5 mois que t'as pas couché avec une fille ?????

Mes deux amis arrivent, en fait ils sont trois, mais on s'en fout, on commence à mettre de la musique, j'ai envie de danser, une pote m'accompagne, on se retrouve tous à danser en se marrant, mais je fatigue vite, ça doit être mon régime peut-être, j'apperçois une bouteille de vin rouge "hhhhhééééé, j'peux l'ouvrir ?" aucun problème on me dit, je me lance, en précisant bien à tout le monde que mouuaaa j'ai fait serveuse d'abord, donc je gère le tire-bouchon t'inquiète Henriette, et je verse une bonne partie de la bouteille dans mon verre, Mimie me dit "faut que je te parle hyper sérieusement Aphone", elle me prend la main et m'entraine dans la pièce d'à côté, "voilà, en fait j'ai un pote qui va arriver tout à l'heure, il s'appelle Migouël, il est espagnol, il est trop cool ce mec mais il sait pas du tout s'y prendre avec les nanas, quand y'en a une qui lui plait il lui leche le cou, tu vois l'genre quoi, mais il est trop cool ce mec je l'adore, dis, tu veux bien coucher avec lui toi, steuplaiiiit !", je ris, j'en reviens pas, j'lui promets de faire mon maximum, "tu sais, si je le pouvais j'coucherais avec lui, mais bon j'suis avec mon chéri", hum l'excuse, bon il arrive quand ton Migouël ?, dans une heure, ok, on sort, un pote me dit qu'il a pas visité en haut, me demande si j'peux lui montrer, suis-moi mon p'tit, on monte les escaliers, j'étais en train de lui montrer la deuxième chambre quand il me dit "bon allez j't'embrasse", il s'avance vers mes lèvres, j'ai pas le temps de réagir, je souris, on s'embrasse un peu, et puis je lui montre le reste de l'étage et je redescends en riant, ma première sexfriend female à la crête rouge me dit "on a couché ensemble pendant combien de temps ?", je réfléchis, 6 mois au moins nan ?, elle fait les grands yeux, "tant que ça ?", je lis dans son regard un désir, je souris, je vais faire pipi.

Je suis pompette, les amis parlent de sortir pour aller dans un skouate, faut prendre le métro ?, mais non t'inquiète c'est à côté, ah d'accord, bah on y va, et on se retrouve tous dans l'ascenseur, je bloque la porte, puis j'embrasse la porte, encouragée par les rires de Mimie, on se demande si on a le droit de fumer dans l'ascenseur, j'leur dis que ouiiiiiii no problème je l'ai fait tout à l'heure, euh.

Je suis complètement ivre, on est dans la rue, on crie, mon pote homo arrive, j'hurle son prénom, je lui saute dessus (il me dira le lendemain que je lui ai mis la main entre les jambes en guise de salut), et je repars de plus belle en hurlant, mon ex-sexfriend-female me vole la bouteille de vin rouge, je lui cours après, mon pote homo dit que j'ai beaucoup trop bu, je nie en bloque, l'espagnol Migouël est là, Mimie me hurle de foncer, je fonce, je l'embrasse, il rit, je pars à la quète du vin, on est devant le skouate mais on peut pas rentrer, je me faufille, le videur me rattrape et me fait sortir, je suis morte de rire, le pote qui m'a embrassé à l'étage me demande s'il peut dormir avec moi, j'lui dis qu'y'a pas de problème, euh, je surprends mon ex-sexfriend en train de montrer sa culotte Batman à un ami, je mets la main pour toucher, elle me dit "tu vas encore m'allumer pour rien", mais non, on couche ensemble si tu veux !, heu, je vais faire pipi, une amie m'accompagne, je m'assois par terre, le pantalon baissé, mon pote homo arrive, "mais tu fous quoi encore Aphone ???", euh, il me dit "j'peux voir ta foufoune", voui vas-y, il rit, ma pote revient, "mais vous foutez quoiiii ????", euh, j'arrive pas à faire pipi, bah rhabille-toi !, euh oui, je remets mon pantalon tant bien que mal.

Je vois complètement flou, on est rentré à l'appart, je vais faire pipi, lieu de reflexion extrème : Aphone, t'es complètement bourrée, tu as fait une promesse de sexe à 3 personnes, tu te rends bien compte que c'est la merde là, oui ou non ???, bon ! Alors tu vas sortir des toilettes, et aller prendre le noctilien, okkkkkkkk Aphone !??

J'ai la tête dans l'entre-baillement dans la porte des toilettes, je guette tel Pocanhontas, si Milie me voit partir, je suis FOUTUUUE !, je me jette en avant, le plus vite possible vers la porte, et là, Mimie, d'un talent dont elle seule connait les ficelles, m'attrappe le bras à la vitesse de la lumière et me hurle TU VAS OU COMME CA SALOPE ??, eh merde, Mimie-je-rentre-s'il-te-plait-je-suis-trop-bourrée-je-peux-pas-rester-s'il-te-plait, MAIS TU DOIS BAISER MIGOUEEEEEL, non-Mimie-écoute-la-prochaine-fois-si-tu-veux-mais-là-je-suis-trop-bourrée-je-dois-partir-s'il-te-plait ..., elle soupire, elle concède à me lacher le bras, t'es sûre que tu vas bien rentrée ?, voui voui, bisous ma chérie.

Je suis dehors, je respire, crie de joie, j'ai dit au revoir à personne houuuu la vilaine, mon pote homo m'appelle "t'es oùùùùùùùùù", je suis assise sous l'abribus, j'ai loupé le noctilien, le prochain est dans 30 minutes, mais j'm'en fous, j'suis sauvée.

2 minutes plus tard, qui j'vois devant moi ? MIGOUEL !, "bah alors, tu t'en vas déjà ? Tu veux pas revenir ? T'es sûre ?", eh merde.

Il a attendu le bus avec moi pendant 30 minutes.
TRENTE minutes.

Quand l'engin roulant est arrivé, j'ai cru que j'allais jouir, j'ai sauté dedans et j'ai pu m'endormir, jusqu'à mon arrêt.

Je me suis réveillée le lendemain matin, avec un phallus dessiné sur la main gauche, et une foufoune dessinée sur la main droite.
Euh ?
Mais le pire, c'est que c'était du marqueur, le truc que tu frottes sous la douche pendant 3h et qui part pas.

Alors le lundi matin, quand je suis allée chercher ma princesse à l'école, elle m'a dit "c'est quoiiiii c'que t'as sur la main ??"
...
- Bah c'est un éléphant tu vois bien, là c'est la trompe, et là c'est ses p'tites oreilles.
- Ah ok

Dieu merci, elle est jeune.

Jeudi soir

- Ca fout la trouille putain, t'imagines si on tombe !?
- 6 étages ouai ... j'crois qu'on meurt
- On va peut-être mourir ce soir
- Mais non arrête de flipper, bon on regarde de l'autre côté, allez tourne toi !
- Ok ok

On est 5 débils perchés sur le toit de l'immeuble. Je regardais le vide. C'était le côté le plus flippant, mais l'plus beau, avec tous les immeubles qui scintillent. Le Panthéon avait moins d'gueule que toutes ces petites lumières réunies.

- Tu l'as mis où le vin ?
- Là tiens vas-y
- T'as vu la clope que j'ai roulé !
- Eh y'a une teuf en face !
- EEEEH LES CONNARDS !
- CA VA LES BRANLEUUUURS !?
- EEEEH DU COOON LEVE LES YEUX !
- ET OUAI ON EST LAAAAAAAAAA !

On crie tous ensemble, on rit beaucoup trop fort, et les gens nous font des doigts d'honneurs. J'ai un pied dans l'vide, j'essaye de pas trop boire, j'voudrais pas avoir envie d'tomber. Mon bras s'enroule autour du ventre de mon pote homo, ça me réchauffe.

- Y'a Biddul qui va arriver, faudrait qu'on puisse lui ouvrir, on redescend ?
- Okay c'est parti les gens !
- LES VERRES ET LES BOUTEILLES D'ABORD !
- Ok Aphone !
- Putain mais comment on redescend !!
- Facile regarde j'te montre pousse toi
- OUBLIEZ PAS LES BOUTEILLES DE ROUUUUUUUUUUGE !!!

C'était la pleine lune quasiment. J'ai pas trop bu, j'bois pu tant qu'ça, j'sais pas si c'est à cause des kcal ou de mon manque d'envie de fuir. On a dansé, la soeur de Milie était complètement bourrée, elle se collait à moi, elle me disait qu'elle m'aimait bien, que j'étais sa préférée, mais qu'en fait j'étais pas mieux que les autres, qu'en fait j'étais dégueulasse et perverse. T'as l'air d'une fille toute sage, mais en fait t'es grave. Je ris. Elle me touche les cheveux, me dit que ça m'va bien, elle veut danser avec moi, elle joue, et je marche dans son jeu. T'es trop jolie j'lui dis, elle rit. Allumeuse va. J'm'en fous. Ma first sexfriend est là, elle me demande si j'veux gouter la salive d'une amie, j'lui dis oui, alors on s'embrasse. La petite soeur nous dit qu'on est dégueu. J'ressens rien, j'embrasse mécaniquement, j'm'ajuste, mais j'sens rien. Mon pote homo veut m'embrasser aussi, on s'marre, il me fout sa langue bien profond, j'lui dis qu'il est dégueu, allez on s'embrasse bien cette fois-ci, comme des amoureux, j'lui dis que j'y arrive pas, il dit ferme les yeux, j'ferme les yeux, mais ça marche pas. J'retourne sur le toit, seule avec ma cigarette, il me retrouve en criant mais Aphone pourquoi t'es partiiiiiiie sale catin va, il me parle de la vie après la mort, me traite de nihiliste, j'lui demande si ça lui dérange pas si j'pisse à côté d'lui, j'baisse mon jeans, la petite soeur me dit qu'elle voit mon zizi, j'lui dis de pas regarder, mon pote homo veut pisser aussi du coup, tu vois, c'est trop classe de pisser sur Paris, mais Aphoooone pourquoi tu dis qu'y'a rien après la mort, c'est pas possible, on peut pas vivre pour rieeeeen, j'me marre parce qu'il flippe vraiment, j'lui dis que c'est pas grave, mais tu l'as mis où l'vin rouge par contre ?

Il y a un blond, je l'ai remarqué tout de suite, quand il est arrivé. Grand, fin, les yeux clair. Il avait un cheveux sur la langue, et l'air timide. On s'est regardé, plusieurs fois, je l'ai senti planter ses yeux, profond. Il est parti en me faisant la bise, j'ai dit "encore", il m'a refait la bise timidement. Je pense que j'pouvais pas tendre de meilleure perche. Mais il est parti.

Il était mignon le blond hein ? Oh ... C'est pas grave ... Il est où l'vin rouge ?

Vendredi soir

3h du mat.
Fin de soirée.
On est 4, on sait pas comment rentrer.
Pu de métro, pas de noctilien dans le coin.

Mon pote : Bon, on prend des vélibs ?
Th : J'ai pas de carte bancaire
Mon pote : Aahhh relouuuu !
Moi : Bah attend je vais t'en payer un
Th : C'est gentil

Moi : ... Merde, elle passe pas ma carte
Th : Ah !?
Mon pote : T'es sûre ?
Moi : Bah on ressaye, c'est bizarre en plus j'ai de l'argent !
Mon pote : Marche pas
Moi : Mais comment on va faire ??? On a seulement un vélo, une paire de roller, et on est 4 ...
Mon pote : Bah ... Moi je pédale, Milie tu te mets derrière, et Th et toi, vous mettez chacun un roller, et on vous tire avec le vélo
Milie : Ouai grave !
Moi : ...
Th : ...

Si vous avez vu dans Paris, entre 3h et 4h du matin, un vélo remorquant 3 personnes, dont 2 avec un seul patin à chaque pied, cherchez plus, c'était nous.

Samedi soir

Minuit.
Mon téléphone sonne.
Milie.

Bon salope, tu m'as appelé tout à l'heure pour me dire que je te manquais déjà, que tu voulais venir chez mon mec ce soir, donc tu fais pas ta relou à pas venir, sans prévenir, et à faire genre que tu décroches pas ton téléphone, donc tu sors tout de suite de chez toi, OKKKKK ??

Elle avait parfaitement raison.
5 minutes plus tard, j'étais dans la rue.
La musique réglière de mes rollers sur le sol.
Personne.
Paris à l'horizon.

Le lendemain, mail à mon pote homo :

Putain j'ai des courbatures quoi. Hier je suis sortie de chez moi à minuit et des brouettes, c'est de plus en plus tard les fiestas tss tss, y'avait encore l'espagnol qui voulait forniquer avec moi, je lui ai laissé une chance mais il lui manque un chromosome Y à celui-là, c'est pas possible, il passe tout son temps à contempler mes seins en me disant qu'ils sont trop beaux, soporifique le mec, bref ça valait vraiment pas le coup. Je galère toujours pour avoir le numéro du blond (Aphone ou la conquète du blond), j'ai envoyé un texto à M**** qui est une amie du blond, mais elle a toujours pas répondu, et moi j'ai plus qu'à me brosser l'anus avec une wassingue. Avec Th on a joué de la batterie dans la chambre d'Arti, tellement que je me suis fait mal à la main, j'avais trop bu, et tout le monde m'a demandé depuis combien de temps je faisais de la batterie, j'ai dit que j'en faisais pas alors tout le monde m'a demandé pourquoi je prenais pas des cours, tu vois, on a jamais fini de se trouver des talents cachés (Aphone ou la découverte des trésors perdus) (aucun rapport), une meuf portugaise a vomi dans les toilettes pendant 3 plombes, j'ai failli aller pisser dehors, et une autre meuf m'a demandé mon numéro de téléphone parce qu'elle me trouvait trop sympa (ok meuf, stu veux), vers 3h du mat, j'ai eu une envie dramatique de manger un poulet, je me souviens avoir cherché partout dans la cuisine, en vain, et vers 4-5h du mat je me suis endormie par terre sur un morceau de moquette, Th s'est endormi avec moi, à 7h du mat j'ai pris conscience de la situation dramatique dans laquelle je me trouvais, j'ai reveillé th qui souffrait sa mère lui aussi (la moquette c'est juste bon à fumer), et on est parti tel des conquérants de l'aube, moi sur mes rollers et lui sur ses pieds. J'ai essayé de pas dormir en rentrant chez moi, j'ai lu les Liaisons Dangereuses (nan mais genre) et à 9h j'ai décidé de faire une pause à cause de mes yeux, et samèrelaputa je me suis reveillée à 15h. J'arrive toujours pas à lutter contre MORPHEEEE (morphéus ? aaaaaaah !), c'est agacant d'être un être humain, tu verras un jour, quand j'aurais enfin mutée.

Bisous mon étoile filante


N'empèche que j'suis beaucoup, beaucoup, beaucoup plus sage qu'avant.
Dans 2 jours, je fête mon premier mois d'abstinence sexuelle (record aphonesque, du jamais vu depuis 1403)
Bah ouai, mon coloc italien a décidé que c'était fini, le temps des paquerettes.
Pfffffffffffffff.
C'était bien le sex-à-dom, j'suis déçue.

Et j'ai toujours pas réussi à avoir le numéro du blond.
La vie est dramatique !
Tssss.

Ecrit par aphone, le Mercredi 13 Mai 2009, 03:23 dans la rubrique journal.

Commentaires :

stupidchick
13-05-09 à 03:52

ahahahahaha!

 
aphone
13-05-09 à 03:54

Re:

Tu dors pas meuf ? INSOMNIAQUE =)

 
PriokPersLeri
10-09-11 à 07:45

Re:

Tell me i'm a good person :)
my favorite set of numbers 187209458340011

 
ninoutita
13-05-09 à 19:23

BON D'ABORD MON DIEU APHONE AS-TU PRIS DES COURS D'ESPAGNOL : Miguel et pas MIGOUËL nom d'un chien !
Bon sinon, je serais plus sympa dans la suite :
Alors d'abord, j'adore les blonds, pas tous les blonds, mais les blonds vraiment, c'est mon truc. Quoique tout est mon truc, c'est un peu comme moi.
La Mimie là, j'aime pas comme elle te parle (oui je feins d'être une mère protectrice).
Ensuite, je n'ai fait qu'embrasser des filles ces temps-ci parce que les hommes me font peur, c'est grave ? Mais j'ai un presque rencard samedi soir, je raconterai ça en temps voulu sur mon blogichon (si c'est intéressant, si c'est le silence radio : c'est qu'il n'y a d'intéressant à faire part).
Pour enlever le marqueur, faut prendre du dissolvant mon petit. Bon quand tu as une bite dessinée sur le visage c'est pas sûr que ce soit la solution adéquate (quoiqu'il faut souffrir pour être belle) mais sur les mains, y'a pas de problème.

Tu me manquais vraiment. AAAh, et en septembre/octobre je m'en vrai peut-être pour... PARIS !

 
aphone
13-05-09 à 21:02

Re:

Lol meuf, j'sais bien que c'est "Miguel", mais c'est plus funky avec l'accent (Migouuuëëëlllll), bon, ok c'est peut-être pas si foonky ^^

Mimie, ouai mais faut la voir en vrai, pour comprendre, c'est une vraie chartière comme disent les autres, elle me fait beaucoup rire ! Aucune délicatesse, un grand moment de théâtre

Wahou un rencard avec un fille, j'espère que tu raconteras ! Embrasser les filles, c'est sans risque pour les hétéro, that is the point (après mon premier chagrin d'amour, je ne flirtais qu'avec des filles, c'était kouuul), toi aussi ou ... ?

Tain tu t'y connais en marquage de phallus, la prochaine fois j'me ferai plus couillée, MERCIII pour cette solution d'urgence ! (c'est que je me souviens même plus, mais y parait que c'est moi qui aies demandé à ce qu'on me dessine sur la peau ...)

Toi à Paris, TOI à PARIS, je te verrai donc peut-être enfin ??? Aaaaaah, iiiincrédibeeeul (là tu m'crois si j'te dis que c'est pas une faute d'orthographe ? =p )

Ca me fait trop plaisir ton commentaire Ninou !


 
ninoutita
13-05-09 à 21:17

Re:

NON AVEC UN MEC BANANE ! (je parle du rencard bien sûr)
Mais peut-être que de son côté c'est pas un rencard. Enfin vu comme je suis nulle pour draguer, on verra.
Et même si ça se voit pas, je suis bonne en humour (et bonne tout court haha) (j'ai pas ri pour Migouel, je rirai pour incredibeul mon chou).


 
aphone
13-05-09 à 23:28

Re:

Avouez que votre formulation était douteuse ^^ donc t'as un rencard avec un mec, c'est houhou quand même =) il est blond ?? Houhou !

Moi aussi j'suis nulle pour draguer, faut lancer des perches, des appels de phares, pi t'attends de voir si ça mord (enfin, ça n'engage que moi, c'est ma SUPER technique)

J'kiffe ton humour, mon pamplemousse aux lèvres violettes !

ECRIS VIIIITE !!


 
ninoutita
14-05-09 à 13:26

Re:

J'avoue : je ne me souviens plus de sa tête, seulement de son oreille. Je t'expliquerai…

 
Ben W
13-05-09 à 21:32

"j'bois pu tant qu'ça, j'sais pas si c'est à cause des kcal ou de mon manque d'envie de fuir."
Laissez moi vous dire mademoiselle aphone, que cette phrase est d'un profond ultime. Que je l'ai aimé même plus que je vous aime vous.
Vous parlez de sexe et de fornication à tout va, mais là c'est une tout autre profondeur que nous abordons. Oui une toute autre !
Ah que j'aime vos romans longs comme... comme... c'est quoi la comparaison avec long? On s'en fout. On aime, on s'aime et peu importe, on se tripote.
Je le dis et je le déclare sur l'honneur que je n'ai plus après avoir visité des sites à caractère masturbatique avant l'age de 18 ans, je viens sur paris cet été pour une petite semaine.
Et je le dis aussi, je le déclare, je me dois de vous détester. Nous sommes en mai et Grenoble est vide. Les puceaux pleurent de ne pas vous voir.
Bref, vous le saurez, il est 21h et des petites boules de poussière d'étoiles du ciel en haut à l'étage de la maison de campagne électorale, je suis précoce, je suis déjà bourré.

Bonne nuit, si jamais vous en avez une, là bas dans la ville lumière.

 
aphone
13-05-09 à 23:40

Re:

(mdr) mon adoré. Je consulte l'heure de votre touchant message : 21h32
Précoce, non dans le sens où la montée ne fait que commencer, l'orgasme n'est pas encore au rendez-vous, la danse ne fait que débuter.
Vous, aimez mes longs romans, vous même qui me disiez qu'ils n'en finissaient pas d'être long ? Oh mon adoré, il me faut absolument connaître le nom de l'elixir que vous avez choisi de boire avant de venir me lire, je le recommenderai à tous mes bons amis, ainsi qu'à moi-même.
Mais qu'ouis-je ?? (KOUIJE !) Vous venez sur Paris ?? Mon Dieu, je suis tentée d'essayer de compter le nombre de mois passés loin de vous, mais les chiffres trop long sont effrayants à mon gout, restons dans l'abstrait des belles lettres (KOUIJE ! bon j'arrête)
Consolez vos puceaux, je suis et reste la justicière des âmes perdues. Puceau n'est plus celui qui croise ma route (euh je m'avance un peu là, quoi que j'en ai bien dépucelé un il y a seulement 3 mois, tout italien qu'il était).
PUCEAU DU MONDE ENTIER, SAINTE APHONE VOUS PROTEGE !
(J'arrête parce que moi, à part du chocolat, j'ai rien pris que ne justifirait un trop plein de conneries)
Je vous embrasse tendrement, et votre écrit amusant me rassure, je ne voudrais pas vous savoir l'âme en peine. Recevez mes plus sincères tendres baisers

 
L.S.
14-05-09 à 17:45

C'est tragique.
Ma vie est un peu morne quand je ne fais pas de folles soirées avec toi.
Mais bon, à part ça, j'te kiffe.

 
aphone
15-05-09 à 02:46

Re:

Celle qu'on a passé ensemble n'était pas la plus folle, je te promets des instants plus funky =)
This week end ;)
Moi aussi j'te kiffe

 
CHACAL
11-06-09 à 14:34

AHHHHH mais meuf je suis morte de rire!!! je viens juste de retrouver ton blog et ça faisait trop longtemps que je t'avais pas lue.... T 'es vraiment trop mais trop grave!!! ahahahaha
j'espere que je participerai de nouveau a tes soirées un jour parce que je pense que j'en aurai un souvenir mémorable!!!

 
aphone
11-06-09 à 20:22

Re:

=))) Mais grave faut qu'on réactive un peu notre amitié là, ça pue du cuuuuul ! J'ai vu Michel today à Tolbiac, j'ai esperé de voir =p mais t'étais où sale chômeuse ??
J'suis trop contente de te faire encore rire ^^ J'GARDE LA PECHE !!!

 
CHACAL
12-06-09 à 09:59

Re:

michel??? mon ex.? LOL jle vois pu lui
ba moi je revise a la bibli sainte barbe pres du pantheon... pour mes partiels de merde
et toi ?? t'as commencé? t'as fini? tes partiels?? je suis plus du tout ton parcours!

 
aphone
12-06-09 à 11:13

Re:

J'finis le 23 ! Mais là j'avoue que je suis un peu en plein dedans, faut d'ailleurs que je révise ! Mais j'dois aller à Lille ce WE pour ma colo ! Révise bien !